Ajouter aux favoris

Dans la série « Portraits de Pam », notre reporter a rencontré Guillaume Veyssière, chef au restaurant les sources de Fontbelle à Angoulême, 1 étoile au Guide Michelin (novembre 2020)

Comment vous est venue l’envie de cuisiner ?

Guillaume Veyssière : Je suis tombé dans la cuisine assez jeune, je me souviens lorsque j’étais scout j’adorais imaginer avec mon équipe des plats pour le groupe, j’aime la notion de partage.
Je crois qu’un bon chef doit avant tout avoir du cœur et cela se ressent dans sa cuisine.

Comment définiriez-vous votre cuisine ?

Guillaume Veyssière : Ma cuisine c’est le scénario d’un terroir, nous avons la chance dans notre région d’avoir des produits exceptionnels qui peuvent être travaillés à l’infini ! Comme un compositeur j’accorde les saveurs comme des notes de musique.

Vous êtes-vous inspiré d’un chef ou d’une région pour vos créations culinaires ?

Guillaume Veyssière : De plusieurs chefs, car dans chacun il y a une technicité et un savoir faire différent, mais encore une fois c’est surtout le produit qui va me guider.

Votre plus belle rencontre gastronomique à ce jour ?

Guillaume Veyssière : La prochaine

Avez-vous un souvenir particulier en cuisine à confier à nos internautes ?

Guillaume Veyssière : J’ai eu la chance de passer de bons moments avec Pierre Gagnaire, Alain Passard et Regis Marcon avec qui j’ai passé quatre jours en cuisine et je me souviendrais qu’après le service Régis Macron nous avait dit « On a réussi, la cuisine ce n’est pas la réalisation d’un chef seul mais d’une équipe », cette phrase ne m’a jamais quitté et me guide tous les jours dans mes rapports avec mon équipe !

La recette ou réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Guillaume Veyssière : Mon « Casse-Croute Charentais » au restaurant gastronomique dans le menu « La Cotinière » et « la Vallée à la Cotinière ».

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez obtenu votre étoile ?


Guillaume Veyssière : Recevoir cette distinction est pour moi une récompense seulement après un an d’ouverture. C’est surtout une reconnaissance et l’aboutissement de plusieurs années de travail, j’ai commencé ce métier  très jeune.
Cette étoile qui m’est donnée aujourd’hui je veux surtout la partager avec tous les gens qui m’entourent au quotidien, que ce soit mon équipe, ma famille et tous nos apprentis.
Les clients nous manquent beaucoup car c’est grâce à eux aussi que nous sommes étoilés aujourd’hui !
Nous avons qu’une hâte c’est d’ouvrir pour fêter cela.  Nous réservons beaucoup de surprises pour la réouverture, nous y travaillons beaucoup.