Site officiel de l'Office de Tourisme du Pays d'Angoulême
Tél. +33 (0)5 45 95 16 84
Vous êtes ici : > > Bulles d'eau

Bulles d'eau

La Charente by Odile  

La Charente, pour moi, c'est d'abord des souvenirs d'enfance à Châteauneuf...les jeux autour du lavoir, les pique-niques sur l'île de la Fuie ou les baignades au Bain des Dames... Puis, en m'installant à Angoulême, c'est la découverte... suivre le fil du fleuve en longeant ses berges sur la Coulée Verte, ancien chemin de halage, connaitre son histoire en faisant une croisière, se laisser bercer par sa tranquillité ou savourer les soirées festives sur ses rives...

Et vous, quelle sera votre bulle d'eau ?
Le fleuve CharenteLongtemps chanté comme « l’un des plus beaux ruisseaux du royaume », la Charente prend sa source à  Chéronnac  en Haute Vienne pour se jeter  après 360km dans l’océan atlantique. Une pirogue découverte à Bourg  Charente indique que les hommes préhistoriques naviguaient sur la Charente il y a près de 4500 ans. Le fleuve Charente servait  au transport des marchandises jusqu’au port de Rochefort en Charente Maritime. Les gabares, bateaux à fond plat, transportaient vers l’aval du papier, de l'eau de vie ou des pierres, elles remontaient ensuite avec des épices, du sel ou des poissons. Vers la fin du XVIIIème siècle, des écluses sont construites afin d’améliorer les conditions de la navigation marchande, le fleuve  se voit ainsi doté de 29 écluses, chacune avec son éclusier.
Le port l'houmeau à AngoulêmeDès le Moyen Age on aménage des quais à proximité de l’Abbaye Saint-Cybard. En 1280 est créé en amont le port Saint-Roch qui prendra plus tard le nom de port L’Houmeau. Il marque le début de la partie navigable de la Charente depuis Angoulême jusqu’à l’Océan Atlantique. De nombreuses marchandises locales (pierre, papier, textile, eaux-de-vie) arrivent de la côte, notamment le sel, et sont stockées ici avant d’être acheminées vers l’est du royaume.  D’autres marchandises partent sur les gabares vers Saintes, La Rochelle et la mer. Au 17° siècle, c’est la naissance de l’arsenal de Rochefort où l’on construit des bateaux de guerre. La fonderie de Ruelle, près d’Angoulême forge les canons pour l’Arsenal. Les échanges s’intensifient. Jusqu’au milieu du 19° siècle, le faubourg L’Houmeau est un très important quartier de commerce. « » En bas, le commerce et l’argent « », écrit Balzac.  Mais avec l’arrivée du chemin de fer en 1853, le déclin du port commence.